EPID - coordonnées

Partager

Lycée Vauban Dunkerque
Scolinfo logo

Accès à ProNote
pronote logo
infos + guides

Archives du blog

icone plaquette EPID La Revue EPID/VAUBAN
- Télécharger
- Consulter en ligne

projet-educatif-epid-auban Projet Éducatif et Pédagogique groupe EPID/VAUBAN
- Télécharger
- Consulter en ligne

Envie de nous contacter ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Facebook
Twitter
Youtube

BTS C.I.R.A.

Contrôle Industriel et Régulation Automatique
BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

Objectifs et débouchés:

La formation assurée par ce BTS concerne tous les problèmes liés à l’automatisation des grands procédés de fabrication industrielle continue (chimie, agroalimentaire, alimentaire, etc) dont le cycle de production ne peut être interrompu.

Le fonctionnement de ces installations automatisées comprend une phase de commande (envoi des instructions) de contrôle (prise d’informations, par des capteurs, sur l’état du système) et de régulation (correction du processus quand le résultat du contrôle s’avère non conforme).

Le domaine d’activité du technicien supérieur CIRA inclut :

  • La conception des installations (concevoir le montage des systèmes de contrôle-commande)
  • La maintenance des systèmes de fabrication et des matériels associés
  • L’assistance technique.

Les titulaires du B.T.S. CIRA, ne rencontrent aucun problème d’embauche. Les offres d’emploi sont nombreuses et devraient le rester dans les années à venir.

Les débouchés se situent principalement dans les secteurs pétroliers, chimique, agroalimentaire (sucrerie, conserverie, fabrication d’engrais), sidérurgie, et dans la papeterie, le verre, le caoutchouc, EDF-GDF…

Le chauffage, avec les problèmes d’économie d’énergie, est un secteur où la demande est croissante.

Ces techniciens supérieurs peuvent travailler dans de grosses entreprises comme des PME locales, pour des modernisations d’installations, des économies d’énergie. Les grands chantiers internationaux font aussi appel à eux.

La création d’entreprise semble aussi attirer un certain nombre d’entre eux.

 

Formation: 

L’enseignement du français et des mathématiques a pour objectif la pratique professionnelle des futurs techniciens supérieurs. Les techniques d’expression et de communication tant écrites qu’orales de rédaction de rapports sont privilégiées. Les maths sont appliquées à la régulation ; c’est la dynamique des systèmes.

Les sciences physiques recouvrent notamment la mécanique des fluides, la thermodynamique. La chimie traite principalement de l’étude des appareils que l’on utilise pour les différentes réactions souhaitées (génie chimique). La physique étudie aussi les problèmes liés aux applications pratiques, les systèmes de mesure, les analyseurs, les échangeurs de chaleur…

La régulation qui met en jeu des automatismes continus, étudie la théorie dynamique des systèmes, les appareils qui maîtrisent et stabilisent cette dynamique. On travaille ici beaucoup en numérique ; la majorité des traitements se fait par l’informatique.

La partie la plus technique de cette formation est représentée par l’enseignement de l’instrumentation. C’est là que l’on découvre tous les appareils existants, les techniques de mesure, de transmission. On retrouve ici de l’électronique, de la pneumatique, de l’informatique.

L’automatisme et logique a pour but de mettre en œuvre des Automates Programmables Industriels, de gérer les boucles de régulation pour A.P.I., de concevoir des écrans d’exploitation et mettre en réseau ces différents éléments.

L’enseignement comporte beaucoup de travaux pratiques en laboratoire. Les élèves conçoivent, réalisent et pilotent des systèmes de contrôle de régulation.
Un stage de 12 semaines est obligatoire, il se déroule entre la fin de la 1ère année et le début de la 2ème. Il donne lieu à un rapport comptant de façon importante pour l’examen. Le travail de 2ème année s’articule souvent autour des questions occasionnées par ce rapport.

 

Organisation des enseignements :

 

Les modalités de l'Examen : 

 

 

 

Connaissances physiques et mathématiques, rigueur et clarté du raisonnement, capacité à analyser un problème industriel nécessitant un traitement logique, capacité à résoudre un problème concret ; telles sont les qualités que doivent faire apparaître les épreuves de sciences physiques, d’automatismes et logique, et d’instrumentation et régulation.

L’épreuve professionnelle de synthèse consiste en la soutenance d’un mémoire : le candidat expose le fonctionnement d’un procédé industriel étudié en entreprise. Il doit aussi présenter le système contrôle-commande de l’appareil de production

  

Les poursuites d'études :

Options B.T.S PREPA :

Cycle préparatoire à la poursuite d’études.

A l’EPID, vous avez la possibilité de suivre un enseignement complémentaire au BTS préparé, de 4h hebdomadaires en mathématiques–physique-mécanique, Informatique et Anglais (préparation au TOEIC).

Celle–ci donne l’accès, sous réserve des critères d’admissions, aux formations post-BTS (licences, écoles d’ingénieurs, …)

Lire la fiche Options B.T.S PREPA


APRES LE BTS, poursuivez vos études en :

  • Licence professionnelle (C.C.S.I.C. et info Indus. Option Process)
  • Licence 
  • Ecoles d’Ingénieurs, Etc...