EPID - coordonnées

Partager

Lycée Vauban Dunkerque
Scolinfo logo

Accès à ProNote
pronote logo
infos + guides

Archives du blog

icone plaquette EPID La Revue EPID/VAUBAN
- Télécharger
- Consulter en ligne

projet-educatif-epid-auban Projet Éducatif et Pédagogique groupe EPID/VAUBAN
- Télécharger
- Consulter en ligne

Envie de nous contacter ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Facebook
Twitter
Youtube

EPID, un partenaire qui se fidélise

L'EPID, un partenaire qui se fidélise !

Après le plancher du bateau, le kiosque de la salle rose, les élèves de l'Etablissement Professionnel de l'Industrie Dunkerquoise (EPID) ont réalisé les bars des Corsaires.

(photo du phare : Alan, à l'atelier, fait partie des jeunes qui ont participé au projet)

La collaboration est née naturellement entre Christophe Plesier et les Corsaires. Le professeur était bénévole trompettiste au bal. "Le vice-président s'est rapproché de moi pour me demander de lui faire une petite plaque pour l'entrée d'une salle", se souvient-il. L'année suivante, Christophe sollicite une poignée d'élèves pour participer à la réfection du plancher du gallon. En 2013, ils confectionnent le kiosque rose.

Cette année, la création de plus d'une trentaine de bars, par les jeunes, permettra à l'Association de faire des économies. "Nous avions l'habitude de louer les bars à France Boisson. À partir de cette année, nous aurons cette charge en moins grâce à la collaboration de l'EPID", se réjouit le capitaine. Autant d'argent que L'Association pourra économiser et reverser sous forme de dons.

Du côté des élèves de l'EPID, le bénéfice est aussi mesuré. "C'est valorisant pour les jeunes, ils travaillent dans le cadre d'un projet concret", commente Christophe Plesier. Autour de la confection, plusieurs filières ont été mobilisées : les BTS (Brevet Technicien Supérieur) de la conception et réalisation chaudronnée ont participé à la création des plans, à partir d'une esquisse réalisée par les Corsaires. Les bacs professionnels ont travaillé sur le gabarit pour préparer la réalisation en série. Enfin, les CAP sont passés à la conception, aux finitions et au nettoyage.

Une quinzaine de jeunes se sont mobilisés. "C'est un challenge porteur pour eux, surtout pour les CAP qui sont à peine sortis du collège et apprennent le métier depuis septembre seulement." Pour finir à temps le travail, les jeunes se sont investis.

Cette aventure avec les Corsaires leur aura permise d'approcher le monde du bénévolat et de constater que toute une communauté peut travailler autour d'un projet avec envie et conviction. Ce partenariat véhicule des valeurs morales qui, peut-être, feront naître de futurs Corsaires ou autres membres d'Associations Carnavalesques.

(Sources : Le Phare Dunkerquois N°7 - M.L.)